La Chronique des Copains : boire & manger à Prague par Marion !

Marion c'est ma copine de TOUTE MA VIE. Vous savez, la fille que vous rencontrez quand vous êtes petits, avec qui vous faites des conneries (et des choses vraiment débiles), avec qui vous grandissez même si vous avez toujours dix ans quand vous vous voyez. La fille avec qui c'est tellement normal la vie que c'est limite comme ta soeur. Marion c'est une meuf simple, qui aime tout, à qui on peut parler de tout et avec qui on peut tout faire. Même quand tu lui demandes de te faire une chronique des copains, elle te la fait direct et ça, c'est cool !
Marion c’est ma copine de TOUTE MA VIE. Vous savez, la fille que vous rencontrez quand vous êtes petits, avec qui vous faites des conneries (et des choses vraiment débiles), avec qui vous grandissez même si vous avez toujours dix ans quand vous vous voyez. La fille avec qui c’est tellement normal la vie que c’est limite comme ta soeur. Marion c’est une meuf simple, qui aime tout, à qui on peut parler de tout et avec qui on peut tout faire. Même quand tu lui demandes de te faire une chronique des copains, elle te la fait direct et ça, c’est cool !
marion
Droby den (« Bonjour » en tchèque)
Moi c’est Marion, la BFF de Pauline, enfin aux dernières nouvelles vu qu’elle me harcèle depuis que j’ai un petit copain pour être ma témoin à notre mariage, qui soit dit en passant n’est pas du tout d’actualité. Petit copain qui est en fait mon conjoint de PACS depuis peu ce qui a traumatisé Pauline (HF : et on avait fait l’enterrement de vie de PACS en Normandie!). Enfin bref, ce garçon formidable m’a offert un week-end à Prague pour mon anniversaire. Prague pour résumer c’est l’une des plus belles villes du monde et c’est l’endroit rêvé pour un week-end en amoureux.

 

BOIRE

Prague, c’est aussi une destination idéale pour une beuverie entre copains.
Pour resituer un peu Prague fait partie de l’UE mais n’a pas opté pour le passage à l’euro, la monnaie tchèque est « la couronne tchèque (kcz) » (1€=25kcz environ), un peu d’informations qui vont permettre de mieux comprendre la suite.
Je disais donc que c’est une ville dans laquelle on peut picoler pour presque rien, mais pour ça il faut aimer la bière. Vous pouvez commander une pinte de bière à Prague pour 50kcz soit moins de 2€ dans les endroits les plus touristiques (Place de la vielle ville, pont-Charles, Château, etc…) et encore moins cher dans les bars moins connus. Nous on a été au « POPO CAFE PETL » qui se trouve entre la place Venceslas et la place de la vielle ville, c’est un bar un peu caché car il faut descendre dans un sous-sol pour y accéder, c’est un café étudiant qu’on a connu grâce à une copine à moi qui est en ERASMUS à Prague, et dans ce bar la bière locale la moins chère – qui est aussi très bonne – est à 29kcz la pinte soit un peu plus de 1€ seulement.

MANGER

Vu qu’on ne peut pas se nourrir uniquement de substances liquides je vais vous parler un peu de ce qu’on peut manger en République Tchèque.
Il faut savoir que les tchèques ne mangent pas vraiment comme nous, ils se contentent la plupart du temps uniquement d’un gros plat accompagné d’une pinte de bière. La spécialité culinaire tchèque est composée de porc, de chou et d’une quenelle de pain, mais elle n’a pas vraiment de forme ou de préparation particulière, c’est simplement l’alliance de ses 3 ingrédients qu’ils qualifient de spécialité tchèque. On peut trouver cette spécialité sous forme de plat dans des restaurants mais le plus souvent on la retrouve sous forme de hot-dog dans des fast-foods – qui ressemblent un peu aux vendeurs de kebab qu’on connaît bien – et toujours accompagné d’une bière. Prix du tout : 90kcz soit moins de 4€.

Enfin, la véritable découverte culinaire de ce séjour a été le TRDELNIK.
Avec son nom imprononçable, cette pâtisserie d’origine tchécoslovaque, a ravi nos papilles !
Il est à base de pâte de farine enroulée autour d’une brochette en bois, puis grillé à la braise et recouvert de sucre et d’un mélange de noisettes, noix, amande et noix de coco. Il en résulte une forme cylindrique caractéristique cuite et dorée à l’extérieur et creuse et pâle à l’intérieur, avec un goût fumé et aromatisé à la cannelle. Prix : 50/60kcz soit environ 2€/2,50€ suivant l’endroit, il sera plus cher à la sortie du pont-Charles ou sur la place de la vielle ville que dans une petite rue à peine plus loin.

Pour la prochaine chronique des copains, Pauline me filmera peut-être en train de préparer cette recette car j’en suis littéralement tombée amoureuse.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *